Le Projet



Un projet né il y a déjà 4 ans à Berlin lors d'un passage à la station de Hackeschermarkt et la découverte par l'artiste d'un profil épais d'environs 50 cm de superposition d'affiches de même format collées les unes aux autres, laissant apparaître les strates de ces différentes couches.
Ses premières interrogations furent :
Que dit celle-ci ? Que faire de cette matière ?


Ce processus de création a mûri durant ces 4 années lors de ses séjours réguliers à Berlin, dans une ville en pleine mutation. Il a parcouru la ville d'est en ouest, découvrant au fur et à mesure son histoire passée et présente.
Il lui a semblé évident au travers des ses émotions et sentiments de questionner la notion de 'passé' et du 'temps qui passe '.
Cette matière abondante, expression de liberté dans l'identité berlinoise sera la source d'inspiration matérialisant la notion de temps, renfermant l'histoire et la mémoire des 25 années passés après la chute du mur en 1989.
Il lui a semblé important de réaliser cette création aujourd'hui, car cette matière est amenée à disparaitre au profit d'un affichage standardisé. 



Le BERLIN Projekt  -  Création à Berlin.


Autour du projet artistique de l'artiste plasticien Christophe HORLAIN intitulé 'Passé du temps qui passe' - 'Vergangenheit des Zeit, die vergeht', travail sur la mémoire des berlinois de l'Est et de l'ouest, d'autres artistes et collaborateurs sont venus accompagner le plasticien dans la création d'une oeuvre composée,
faisant intervenir  vidéo, photographie, prise de son, arts vivants, logistique, web master et intervenant projets européens.


Basé sur la construction de 3 structures d'environ 1m50 de haut à partir de paquets d'affiches décollées dans la ville de Berlin,  retaillées et enfin empilées sous forme de strates, cette oeuvre  représente pour les 2 premières les mémoires des berlinois de l'Est et de l'Ouest et pour la troisième la vue de l'artiste sur ces mémoires. Ce travail à partir d'une matière symbolisant pour l'artiste les strates de la mémoire se doit aujourd'hui 25 ans après la chute du mur et la réunification des 2 peuples d'une libération s'ouvrant sur la construction de l'Europe.

Après êtres passées d'Est en Ouest le long du tracé du mur et dans des lieux hautement symboliques de cette séparation des 2 populations  durant une longue période , les sculptures,  mises en  situations ont permis à la mémoire de revivre une dernière fois avant de se libérer au cours d'une performance deconstructive créée et interprétée par 2 danseurs au cours de laquelle les 2 sculptures symbolisant la mémoire des 2 populations ont étés détruites.

Durant ces 3 semaines de productivité du projet avec un calendrier très serré entre décollage, reconstruction, mise en situation et photographies, captation des séquence de travail et de mise en situation, création puis interprétation de la performance , il a fallu jouer également avec les fluctuations de la matière entre les températures extrêmes de cette ville , la météo , les nombreux déplacements à l'atelier et dans la ville pour les décollages et les repérages et mises en situation.

Un travail également important de construction au jour le jour du Blog pour relater cette aventure. Une diffusion sur Facebook pour promouvoir ce projet hors les murs produit par l'association DiverZarts et qui a été suivi en majeure partie par la France et l'Allemagne mais également par d'autre pays européens, le continent américain et australien grâce aux réseaux sociaux.

Un beau projet réunissant des personnes professionnelles, sachant réagir à chaque moment aux difficultés rencontrées et aux aléas du climat, un projet riche en  rencontres et  échanges et au cours duquel nous avons pu suivre dans les nombreux lieux alternatifs en plein air, la coupe du monde.



Le BERLIN Projekt  
Construction à Paris sous forme d'exposition.



   

De retour à Paris, le BERLIN Projekt demande un long travail de montage vidéo et son, de sélection des photos à présenter et de conception scénographie de la présentation du projet sous forme d'exposition faisant continuité à la phase de construction à Berlin.

C'est pourquoi l'équipe après une période de repos se remettra au travail fin aout pour préparer la réouverture du CHÊNE à Villejuif les 27&28 septembre en présentant l'expo du BERLIN Projekt.







0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

Translate

Visites

Follow by Email